Get Adobe Flash player

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/httpd/vhosts/hcbg.com/parisvisite.net/templates/parisvisite2/functions.php on line 571

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/httpd/vhosts/hcbg.com/parisvisite.net/templates/parisvisite2/functions.php on line 571

fontaine_niki_st_phalleAdresse : Place Igor Stravinsky, sur un des cotés du centre Pompidou.

Accès : Métro : Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
RER : Châtelet /Les Halles
Autobus : 21 / 29 / 38 / 47 / 58 / 69 / 70 / 72 / 74 / 75 / 76 / 81 / 85 / 96

 

La fontaine Stravinski, ou fontaine des Automates, réalisée en 1983 est l'œuvre conjointe de Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle. Elle est créée dans le cadre du pourcentage du budget de la construction du Centre Georges-Pompidou. C'est une commande publique entre la ville de Paris, le ministère de la culture et le Centre Pompidou. L'œuvre est la propriété de la ville de Paris qui se charge de son entretien.
Ce monument évoque l'œuvre musicale du compositeur russe Stravinski. Compositeur russe du xxe siècle, celui-ci est le symbole de l'éclectisme et de l'internationalisme artistique.
La fontaine Stravinski est bâtie sur la place Stravinski près de l'IRCAM (le centre de recherche en musique contemporaine). Elle est composée de 16 sculptures rendant hommage aux compositions du musicien. Sept sont de Jean Tinguely, six de Niki de Saint Phalle et trois des deux artistes. C'est une œuvre en mouvement. Les sculptures des deux auteurs, toutes mécaniques, noires ou colorées sont animées par les jets d'eau.
La fontaine en général est (ou était) un lieu de repos et de rencontre dans la cité. La fontaine Stravinski recrée cela. Les sons que produit la fontaine évoquent la musique. Et l'œuvre de par son emplacement et de par sa nature offre une multiplicité de points de vue. La mobilité des sculptures couplées à la richesse de l'environnement offre au spectateur une œuvre en perpétuelle mouvance et nous interroge sur la pérennité de l'œuvre d'art.
La fontaine Stravinski, ou fontaine des Automates, réalisée en 1983 est l'œuvre conjointe de Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle. Elle est créée dans le cadre du pourcentage du budget de la construction du Centre Georges-Pompidou. C'est une commande publique entre la ville de Paris, le ministère de la culture et le Centre Pompidou. L'œuvre est la propriété de la ville de Paris qui se charge de son entretien.
Ce monument évoque l'œuvre musicale du compositeur russe Stravinski. Compositeur russe du xxe siècle, celui-ci est le symbole de l'éclectisme et de l'internationalisme artistique.
La fontaine Stravinski est bâtie sur la place Stravinski près de l'IRCAM (le centre de recherche en musique contemporaine). Elle est composée de 16 sculptures rendant hommage aux compositions du musicien. Sept sont de Jean Tinguely, six de Niki de Saint Phalle et trois des deux artistes. C'est une œuvre en mouvement. Les sculptures des deux auteurs, toutes mécaniques, noires ou colorées sont animées par les jets d'eau.
La fontaine en général est (ou était) un lieu de repos et de rencontre dans la cité. La fontaine Stravinski recrée cela. Les sons que produit la fontaine évoquent la musique. Et l'œuvre de par son emplacement et de par sa nature offre une multiplicité de points de vue. La mobilité des sculptures couplées à la richesse de l'environnement offre au spectateur une œuvre en perpétuelle mouvance et nous interroge sur la pérennité de l'œuvre d'art.

 

Recherche personnalisée