Get Adobe Flash player

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/httpd/vhosts/hcbg.com/parisvisite.net/templates/parisvisite2/functions.php on line 571

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/httpd/vhosts/hcbg.com/parisvisite.net/templates/parisvisite2/functions.php on line 571
conciergerieAdresse : 2, boulevard du Palais

Accès : Métro : Cité, Saint-Michel et Châtelet
RER :  Saint Michel, Notre Dame
Bus : 21, 24, 27, 38, 58, 81, 85, Balabus

 

Il a été réalisé lors de l'exposition universelle de 1937 par les architectes et grands prix de Rome Léon Azéma, Jacques Carlu et Louis-Hippolyte Boileau, en lieu et place de l'ancien Palais du Trocadéro.
Le palais de Chaillot est donc formé de deux pavillons et de deux ailes curvilignes cernant un vide central (l'esplanade des droits de l'homme) et descendant vers la Seine. Entre les deux ailes « de Passy » et « de Paris », les jardins du Trocadéro dominent la vue sur la tour Eiffel et le Champ de Mars.
L'ensemble de l'édifice se caractérise par une abondante statuaire due, entre autres, aux artistes Paul Belmondo, Léon-Ernest Drivier et Marcel Gimond. Les deux pavillons sont surmontés de groupes monumentaux sculptés par Raymond Delamarre et Carlo Sarrabezolles. Devant, se situent le jardin du Trocadéro, orné de sculptures et d'une végétation organisée au sein d'un parc à l'anglaise encadrant des bassins en cascade, la fontaine de Varsovie, érigés en 1937 et s'écoulant par vingt jets d'eau étagés sur huit paliers successifs. Félix Févola a réalisé le miroir d'eau et les fontaines10. Le tout est aménagé par l'architecte Roger-Henri Expert.
Les façades et couvertures du palais, son parvis et sa terrasse avec son escalier, ses décors d'origine subsistants (sauf la salle de théâtre remaniée) ont été classés monuments historiques par arrêté du 24 décembre 1980.
Le Palais de Chaillot abrite plusieurs musées dont le musée de l'Homme, de la Marine, le Théâtre national de Chaillot, ainsi que la Cité de l'architecture et du patrimoine (Musée des monuments français, École de Chaillot et Institut français d'architecture (IFA). La restructuration de l'aile de Paris s’est accompagnée du déménagement définitif de la cinémathèque française à Bercy.
C'est dans ce palais que l'Assemblée générale des Nations unies adopta la Déclaration universelle des droits de l'homme le 10 décembre 1948.
La Conciergerie est le principal vestige de l’ancien Palais de la Cité qui fut la résidence et le siège du pouvoir des rois de France, du xe au xive siècle et qui s’étendait sur le site couvrant l’actuel Palais de justice de Paris. De nos jours, l’édifice longe le quai de l’Horloge, sur l’île de la Cité, dans le Ier arrondissement de Paris. Il fut converti en prison d’État en 1370, après l’abandon du palais par Charles V et ses successeurs.
La prison occupait le rez-de-chaussée du bâtiment bordant le quai de l’Horloge et les deux tours ; l’étage supérieur était réservé au Parlement. La prison de la Conciergerie était considérée pendant la Terreur comme l’antichambre de la mort. Peu en sortaient libres. La reine Marie-Antoinette y fut emprisonnée en 1793.
Le monument est géré par le Centre des monuments nationaux à qui il a été attribué à titre de dotation par un arrêté du 2 avril 20081. Il est aujourd'hui possible de le visiter ; des expositions temporaires y sont organisées.
Recherche personnalisée