Get Adobe Flash player

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/httpd/vhosts/hcbg.com/parisvisite.net/templates/parisvisite2/functions.php on line 571

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/httpd/vhosts/hcbg.com/parisvisite.net/templates/parisvisite2/functions.php on line 571

place_bastilleAccès : Métro Bastille

La place de la Bastille est une place de Paris, lieu symbolique de la Révolution française, où l'ancienne forteresse de la Bastille fut détruite, entre le 14 juillet 1789 et le 14 juillet 1790.

La colonne de Juillet est une colonne élevée sur la place de la Bastille à Paris , en commémoration des Trois glorieuses du mois de juillet 1830, qui débouchent sur la chute de Charles XLouis-Philippe Ier (la Monarchie de Juillet), duc d'Orléans, jusqu'au Printemps des peuples en 1848. et le début du règne de Elle n'est donc pas érigée en commémoration des événements révolutionnaires de 1789 (Prise de la Bastille) comme certains le pensent.

Histoire de la Bastille

La Bastille, ou plus exactement la Bastille Saint-Antoine, était une forteresse élevée sur l’actuelle place de la Bastille à Paris.
Destinée à défendre la porte Saint-Antoine, elle fut bâtie sous Charles V, de 1370 à 1383, par Hugues Aubriot sur le modèle à quatre tours courant à l’époque. Les autres tours lui furent ajoutées ultérieurement. Elle faisait 66 m de long pour 34 m de large et 24 m de hauteur au niveau des tours, et était entourée de fossés de 8 m de profondeur. Les huit tours se nomment tours de Coin, de la Chapelle, du Trésor, de la Comté, de la Bertaudière, de la Basinière, du Puits et de la Liberté.

Très vite, son utilité militaire s’avérant médiocre, une nouvelle enceinte fut construite. Elle fut alors utilisée comme coffre-fort et lieu de réception par François Ier, avant d’être transformée en prison d’État par le cardinal de Richelieu.

À la Bastille restent attachées les lettres de cachet, lettres signées du roi (ou le plus souvent par ses ministres) ordonnant un emprisonnement sans jugement. C’était une prison plutôt confortable pour les personnes de qualité (nobles, grands bourgeois) qui disposaient de grandes pièces avec repas fins et d'un domestique. La Bastille comportait également un quartier beaucoup moins agréable, pour les prisonniers communs, ainsi que des cachots (et non des oubliettes) qui servaient de punitions aux prisonniers insubordonnés comme par exemple le fameux Latude.

Un historien qualifie même la Bastille de rendez-vous des intellectuels [1] puisque s'y retrouvaient aussi bien Voltaire que des pamphlétaires comme Linguet ou Brissot, victimes de la censure.
C’était aussi un gouffre financier. Louis XVI, qui avait déjà fermé le donjon de Vincennes, souhaitait la faire abattre dès 1784. Le peuple ne semble pas avoir réellement craint ce bâtiment, mais les cahiers de doléances de la ville demandaient sa destruction. Comme toute forteresse imposante, elle marquait le paysage et rappelait la puissance du roi (comme la tour du Temple).

Recherche personnalisée